Nouvelles

Session législative de Floride 2018 : quelques victoires, quelques pertes pour l'environnement 

Op Ed par Anne Harvey, JD, MS
Avocat du personnel, Save the Manatee Club

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE—5 avril 2018
Contact: media@savethemanatee.org, 407-539-0990

Comme les années passées, la législature de Floride a envisagé, mais n’est pas parvenue à interdire la fracturation hydraulique (« fracking »). Le projet de loi bipartite du Sénat, SB 462, a reçu le soutien unanime de la commission sénatoriale sur la préservation et la conservation de l'environnement et de la sous-commission des crédits pour l'environnement et les ressources naturelles avant de stagner dans sa commission finale. La version de la Chambre du projet de loi n'a jamais été programmée pour être entendue. La fracturation hydraulique est particulièrement préoccupante en Floride en raison de la géologie karstique de l'État et du risque accru que les contaminants issus du processus d'extraction puissent migrer dans les eaux souterraines et de surface, menaçant à la fois les écosystèmes naturels et les approvisionnements publics en eau potable. 

Deux projets de loi qui ont été adoptés présentent des risques potentiellement importants pour les sources et les zones humides de Floride. Le premier, HB 7043, autorise le DEP à assumer la responsabilité du programme fédéral d'autorisation de « dragage et remblai » de la Clean Water Act. À première vue, cette proposition semble sensée, avec l’objectif louable de réduire les exigences en matière de demandes en double. Cependant, l’État a l’habitude de prendre des décisions hâtives en matière d’autorisation et d’être moins disposé à appliquer rigoureusement les protections environnementales comme conditions de développement. En outre, il existe certaines inquiétudes quant à la capacité de l'État à appliquer de manière adéquate d'autres lois environnementales, notamment la Loi sur les espèces en voie de disparition et la Loi sur la politique nationale de l'environnement (NEPA).

Le deuxième projet de loi, HB 1149, autorise l'utilisation des eaux usées traitées pour recharger les aquifères de Floride, risquant ainsi de polluer les eaux potables et de surface avec des contaminants tels que des perturbateurs endocriniens, des produits pharmaceutiques et des microplastiques. Dans le même temps, il facilite les prélèvements supplémentaires dans les aquifères épuisés en autorisant des crédits de substitution pour les masses d'eau dont les débits et les niveaux sont projetés en dessous des minimums. Enfin, le projet de loi prévoit la réémission des permis de construire pour les grands projets jusqu'à trois ans après l'expiration, même si le propriétaire de la propriété a changé. Ces permis seraient exemptés de toute nouvelle réglementation adoptée dans l'intervalle, jusqu'à une décennie ou plus dans certaines circonstances. 

L'activisme des électeurs a empêché un certain nombre de propositions dommageables, y compris une tentative de dernière minute visant à retarder la protection des sources durement gagnée en suspendant indéfiniment les exigences d'amélioration des systèmes septiques. D’autres points positifs incluent la création de la zone de conservation de l’écosystème des récifs coralliens du sud-est de la Floride (bien qu’aucun financement de soutien n’ait été inclus) et un financement substantiel (sinon complet) pour les programmes Florida Forever et la restauration des Everglades. Le Parlement a également adopté une résolution exprimant son soutien à une prolongation indéfinie de l'interdiction de louer et de forer du pétrole dans un rayon de 125 milles de la côte de Floride. Les tendances à surveiller à l’avenir incluent des attaques troublantes contre le « home Rule », le législateur tentant de devancer la réglementation locale sur des questions allant de l’élagage des arbres et des parcs publics aux plastiques à usage unique et aux ordonnances sur les engrais. Pour suivre Save the Manatee Club et les efforts de nos partenaires, inscrivez-vous pour être inclus sur notre liste de diffusion à savethemanatee.org/signup.

###

Anne Harvey est l'avocate du Save the Manatee Club, où son travail se concentre sur la qualité et la quantité de l'eau et sur les problèmes liés aux espèces menacées. Elle est titulaire d'un doctorat en droit de Georgetown et d'une maîtrise en sciences de l'environnement aquatique de la Florida State University.

Nouvelles plus récentes

Image 74428653721715173946180 1715173948698

De nouvelles règles ont le potentiel de sauvegarder les espèces menacées et les habitats critiques

Les modifications apportées aux réglementations de la Loi sur les espèces en voie de disparition qui définissent l'habitat essentiel surviennent à un moment périlleux pour le lamantin de Floride.

Manatees Seagrass Dschrichte Stmc

De plus en plus de lamantins recherchent les sources en hiver, augmentant ainsi la nécessité de protéger ces habitats

Aujourd’hui plus que jamais, l’accès à des sources et à des sources de nourriture adéquates est essentiel à la survie de ces mammifères marins emblématiques.

A manatee with her small calf nuzzling her.

Sauvons les lamantins de Floride

Bob Graham, ancien gouverneur américain, sénateur de Floride et cofondateur du Save the Manatee Club, explique les enjeux de la lutte contre la pollution et pour les lamantins.